Temps de lecture > 3 minutes

Ce n’est finalement pas 155 milliards d’euros qui ont été dépensé par les touristes chinois à l’étranger mais bien plus encore. Le Financial times a annoncé que ces dépenses avoisineraient plutôt les 453 milliards d’euros.

L’étude du Financial Times a révélé que les touristes gagnant plus de 350000 CNY par an, dépensent en moyenne 16500 CNY  (2400 euros par séjour) en shopping. C’est plus de deux fois les dépenses pour le logement, seconde priorité lors de leur voyage. Cette différence très importante viens du fait que beaucoup de chinois se détachent de plus en plus des hôtels, surtout les plus luxueux pour pouvoir profiter des achats détaxés, ou encore pour des cadeaux qui seront source de gain de « face », concept à mi chemin entre la fierté et la réussite sociale, si important en Chine.

chinese-tourist-shopping

Cependant ce n’est pas la seule raison, de plus en plus de touristes chinois préférent privilégier l’expérience par rapport au shopping qui a légérement perdu du terrain dans les activités les plus plebiscité par les chinois. Les touristes chinois ne vont plus à l’étranger pour acheter, mais de plus en plus pour la découverte et le plaisir du voyage. Ce changement est un indicateur du profond changement de mentalité de la population chinoise, surtout dans les catégories sociales qui peuvent se permettre de voyager. C’est ainsi que l’étude du Financial Times à montré une baisse de 34,4% des achats par rapport à l’année précédente.

Où vas cet argent ?

Cette part auparavant dévolue au shopping est désormais réinvestie dans les hôtels, les activités ludiques et culturelles comme l’ont montré les augmentations de 6.7% et 31.1% dans ces secteurs respectivement tandis que les autres type de services (transport, restaurants, etc…) ont vu une augmentation de presque 80% de leur part de budget. Cette tendance coïncide fortement avec la montée du voyage indépendant qui permet plus de souplesse dans les programmes et destinations choisies, chose que les plus jeunes touristes chinois vont préférer aux groupes, bien souvent trop restreignant à leur goût.

Cette tendance a été amplifié par deux éléments qui ont su anticiper la montée de ce nouveau type de tourisme : le nombre d’offre adaptable des sites comme Ctrip ainsi que les facilitations d’obtentions de visa souhaitant courtiser les touristes chinois, les plus gros dépensier dans le monde du tourisme ( Et la France dans tout ça?).

Transformation du marché qui doit vous pousser, hôtelier et tour opérateur à vous adapter

Cette transformation oblige les hôteliers, les tours opérateur à changer leur offre pour espérer rester suffisamment attractif pour les touristes chinois.

chinese-tourist-main

Ainsi, plutôt que de parier sur l’arrivée prévue des touristes chinois, les marques doivent désormais transformer leurs boutiques en destination à proprement parler de façon à conserver cette clientèle de premier choix. En préservant l’expérience que seul un magasin physique peut offrir combiné à un service de première qualité les marques peuvent continuer à parier sur la déferlante des touristes chinois qui seront au nombre de 200 millions en 2020 selon les estimations pour développer leur activité dans l’industrie du tourisme (Voici comment les attirer).

Plus d’info sur les touristes chinois sur stratégie e-tourisme

Source Jingdaily