Temps de lecture > 3 minutes

Il y a 2 semaines, j’ai pu observer l’impact dévastateur de contenus copier/coller sur un site institutionnel. Petit rappel pour les novices : si votre site reprend du contenu déjà présent sur internet, vous risquez de voir pénaliser votre site depuis la mise à jour  « Google Panda ».

L’intention des moteurs de recherche est d’épurer son index des sites de spam ou des sites à faible valeur ajoutée pour proposer des sites de qualité à ses clients.

Quelle entité touristique, quelque soit sa taille, peut actuellement se vanter d’avoir un contenu unique ?

Où sont les contenus dupliqués sur les sites web des Institutions ?

Partout !

Les systèmes d’informations touristiques (SIT) reprennent une information disponible à de multiples endroits sur internet. Quand les contenus sont uniques, ils sont pauvres et n’apportent pas de valeur ajoutée.

Les pages « actus », « animations » ou « sites touristiques » reprennent les informations officielles présentes sur des communiqués de presse, pdf déjà en ligne, ou autres sites internet de prestataires.

 

Les Institutions du tourisme sont-elles légitimes pour Google ?

Votre site n’est pas forcement pénalisé même si vous devriez l’être par l’algorithme de Google. Etes vous intouchable ? Il semblerait que oui au vu des résultats de visibilité des sites web touristiques pas toujours optimisés pour le référencement.

Le volume de contenu et le taux de clic fournissent de bon indice à Google sur « l’importance du site ». Comme les sites immobilier (Logic immo et Se loger) qui reprennent le contenu des annonces sur le site des agences immobilières, les structures touristiques semblent exonérées de ce besoin de contenu unique.

Ainsi, la notoriété de l’acteur (et du nom de domaine) permettrait de ne pas ce soucier du contenu dupliqué sur son site.

 

Décryptage d’une pénalité

Il y a 2 semaines donc, le site Vendée Tourisme ( lancé le 1 avril ) perd d’un jour à l’autre 17 positions de Google sur l’expression « puy du fou » (et uniquement celle-ci).

Baisse-trafic-etourisme

Graphique de la baisse de visibilité sur « Puy du Fou »

Pourquoi le contenu dupliqué du site officiel du Puy du Fou a impacté la visibilité du site institutionnel ?

Voici, selon moi, les raisons de cette baisse soudaine :

  • La concurrence forte autour de l’expression clé,
  • Le volume de texte copier/coller,
  • Les nombreux changements sur le site depuis la refonte : 4000 pages ont été redirigées,
  • Les pages non redirigées et les changements technologiques au niveau du code.

 

Lever la pénalité

Dans le cas de Vendée Tourisme, il a fallu commencer par changer le texte en respectant les spécificités de la rédaction web.

Voici un outil au passage pour tester si votre contenu est bien unique : www.plagium.com

Maintenant que votre contenu est riche et bien construit, il est bon de signaler à Google votre nouvelle page via Google Webmasters Tools. Vous pouvez également créer des liens  internes et externes (sans spammer ) vers cette nouvelle page.

Enfin, laissez un cierge pour que Google exauce votre prière !

Interface Google Webmaster Tools

Interface Google Webmasters Tools

Conclusion

Quand les recherches sur une thématique sont très fortes, je vous conseille de créer un contenu original pour éviter la pénalité.

Sur Google, il vaut mieux prévenir que guérir. Malgré une intervention rapide (dès le jour de la baisse), le site est resté mal positionné sur la requête puy du fou pendant une dizaine de jours avant de retrouver les premières positions.