31 2013 jan

L’utilisation du QR Code est devenue monnaie courante dans le domaine du tourisme et on en voit de plus en plus arriver sur les flyers ou les brochures touristiques. Néanmoins, la nouveauté de cette passerelle entre le papier et le numérique pose parfois quelques soucis dans sa mise en place et certains QR Code pourraient être mieux optimisés… Voici par conséquent 10 erreurs à ne pas commettre pour réussir au mieux sa campagne avec un QR Code.

1°) Rediriger le mobinaute vers un site non adapté

Attention ce qui va suivre est LA règle d’or à respecter pour ne pas frustrer l’internaute qui cherche à trouver une information ou réaliser une action suite à son scann.

Vous n’avez pas un site mobile ou un site internet en responsive web design ? Oubliez le QR Code si la page web vers laquelle vous souhaitez rediriger le mobinaute est illisible.

Alors oui je vous l’accorde, le mobinaute peut zoomer avec ses deux doigts (le « pinch to zoom ») mais est-ce vraiment le mettre dans de bonne conditions ? Il y a d’ailleurs fort à parier que la majorité des utilisateurs n’iront pas chercher plus loin en zappant directement votre page web (de quoi augmenter encore un peu plus votre taux de rebond).

2°) N’apporter aucune valeur ajoutée sur le contenu

Là encore, posez vous cette question avant de mettre en place un QR Code. Celui ci ne doit pas être un gadget superficiel sur vos éditions papiers ou vos brochures.

Comparez le à un lien hypertexte vers une de vos pages web. Par conséquent le mobinaute doit y trouver un intérêt en le scannant grâce à un contenu associé qui dispose d’une valeur ajoutée. Si ce n’est pas le cas, il zappera et ne sera plus incité à utiliser vos autres QR Code.

 Exemple:

Redirigez l’internaute vers un numéro de téléphone pour une réservation, une vidéo qui explique en détail votre prestation ou même un bon de réduction.

mobile geoloc les 10 erreurs à ne pas commettre dans une campagne QR Code

3°) Proposer un QR Code non identifiable

Pour certains il est primordial de personnaliser graphiquement parlant ces codes barres nouvelles générations. Est-ce vraiment utile ? Ce n’est sûrement qu’une question de goûts et à la limite je ne rejette pas totalement l’idée. Cependant, il faut que ce soit réalisé de manière cohérente avec l’utilisation de l’internaute.

Parfois il faut savoir rester sobre pour que le mobinaute identifie au mieux la présence du QR Code. La personnalisation graphique peut gêner à la fois la lecture « humaine » mais aussi celle du lecteur. De plus, cette customisation n’apporte pas obligatoirement une meilleure identification de votre marque pour autant.

Votre QR Code doit être facilement repérable. Il ne faut pas qu’il se fonde dans la masse ou qu’il soit mis à l’écart. Moins il sera repérable, moins il aura de chance d’être scanné.

Suscitez l’intérêt, ne le cachez pas !

4°) Mettre en place un QR Code trop petit

Il y en a marre des QR Code trop petit où il faut zoomer au maximum et rester figer 30 seconde pour que le lecteur puisse décortiquer votre code barre.

Respectez les tailles minimales et évitez d’en abuser en ne vous figeant que sur cette proportion.

N’oubliez pas la distance que peut avoir un internaute avec le support de votre QR Code.

Il serait dommage d’avoir un trop petit QR Code sur une affiche alors que le touriste ne puisse pas scanner votre QR Code car il sera trop loin ou que la pancarte sera à une certaine distance.

Calculer la taille selon l’affichage :

Taille du QR Code = Distance de lecture / 10

5°) Le support du QR Code n’est pas adapté

Le support n’est  pas un détail car il peut altérer la lecture. Repensez à l’endroit et le support où se trouvera votre QR Code. Il faut qu’il soit impérativement sur une surface plane. S’il est sur une sphère ou un poteau, vous prenez le risque qu’il soit plus difficile (si ce n’est impossible selon les cas) à être décodé par le lecteur… Évitez aussi les éléments réfléchissants ainsi que les supports aux formes multiples et/ou déformables.

6°) Ne pas identifier son utilité

Bon c’est sûrement un des conseils les plus facultatifs de notre article, mais il est toujours intéressant de signaler à votre lecteur vers quoi vous allez le rediriger.

Exemple: Signalez s’il s’agit d’une page web, d’un contact (numéro de téléphone, sms, e-mail…), vidéo…

N’écartez pas non plus les novices en la matière car ils auront besoin d’un accompagnement pour scanner un QR Code. Une explication en 3-4 étapes de manière brève sera amplement suffisante.

7°) Utiliser des URL trop longues

scann qrcode les 10 erreurs à ne pas commettre dans une campagne QR CodePour simplifier le fonctionnement d’un lecteur de QR Code, il faut comparer le code barre à une langue étrangère. Le lecteur est pour ainsi dire le traducteur qui parle un langage « graphique » pour vous le retranscrire en action.

Par conséquent, plus l’URL est longue et plus le graphique sera complexe à décoder. En d’autres termes c’est comme si un interprète avait le choix entre vous traduire une simple phrase et tout un paragraphe. Vous l’aurez vite compris, la première solution est plus rapide à mettre en place.

L’utilisation d’un racourcisseur d’URL va optimiser l’aspect graphique de votre QR Code en simplifiant son apparence. De ce fait votre QR Code sera optimisé et sera plus rapide à utiliser.

8°) Ne pas suivre les performances de vos QR Code

Pardi c’est donc possible ? On peut savoir le nombre de scann, les smartphones utilisés, la nationalité des utilisateurs, leurs comportement sur mon  site mobile/application ? On peut même connaître l’heure d’utilisation ou l’impact commercial ?

Oui, oui et oui on peut savoir tout ça ! Pas la peine de vous rédiger toute une prose sur la question puisqu’il existe un article sur le sujet (cf. Tracez les performances de vos QR Code ?) et aussi n’oubliez pas de programmer un tableau de bord dans votre compte Google Analytics pour vous faciliter le suivi de vos QR Code.

9°) les Zones blanches !

Contextualisez au maximum la situation de votre mobinaute « in-situ ». Se trouver une zone sans réseau internet (selon les opérateurs) peut créer une frustration dans l’utilisation voire même un rejet pour la suite. Par conséquent vérifiez le réseau data si vous devez implanter un QR Code de manière figé.

Voici une application qui peut vous aider pour tester la qualité du réseau:

10°) Les tester ? Quelle perte de temps !

Et bien non ce n’est pas une perte de temps, au contraire ! On est jamais trop prudent… Testez vos QR Code avant de devoir tout recommencer ou deproposer des erratum. Il serait dommage que votre code barre soit obsolète en menant vers rien… ou le rediriger vers un concurrent.

N’oubliez jamais une chose: qu’est-ce que recherche votre mobinaute ?

Du simple, du pratique du rapide.

3.thumbnail les 10 erreurs à ne pas commettre dans une campagne QR Code

> Matthieu Dixte

Digital Native et Responsable Social Media à l'agence LM Y&R (agence a nantaise indépendante sous licence Young & Rubicam). Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Smart).

  • http://twitter.com/polltogo polltogo

    Un bel article avec de bonnes suggestions. Amateurs du QR code nous aussi (mini-sondages accessibles sur mobile dans notre cas), ça nous peine de voir les QR abusés et mals-utilisés.

  • Megan Bryony

    Pour ceux qui souhaite suivre la performance de vos QR codes, je vous conseille MyFeelBack ! Avec cette solution vous pouvez créer des dispositifs de récolte de données client, les déployer via QR code et url et suivre la performance en temps réel.

    • stratetourisme

      Bien entendu nous connaissions déjà mais ici nous parlions d’une solution gratuite et qui répond de la même manière ;)

      De surcroît le hasard fait que l’article existe depuis le 28/12/11 soit 2 jours après la création de MyFeelBack :)

    • Matthieu Dixte

      Bien entendu nous connaissions déjà cet outil mais ici nous parlions d’une solution gratuite et qui y répond de la même manière ;) On ne dénigre pas les outils payants, au contraire ils peuvent tout aussi pratiques mais plus le client est autonome, mieux c’est (après cela n’engage que moi et il faut voir au cas par cas).

      De surcroît, le hasard fait que l’article existe depuis le 28/12/11 soit 2 jours après la création de MyFeelBack :)

  • Megan Bryony

    (Il y a aussi un générateur de QR code gratuit sur leur site)

  • Laëtitia

    Voici une étude inédite sur les performances des lecteurs de QR code : http://blog.ubleam.com/survey

    Je vous invite également à découvrir le bleam, nouvelle génération de QR code dédié au langage visuel : http://blog.ubleam.com/infographic-on-2d-barcodes/